Place financière suisse durable

Le Conseil fédéral présente des propositions concrètes pour une place financière suisse durable

Lors de sa séance du 11 décembre 2020, le Conseil fédéral a adopté des mesures concrètes pour une place financière suisse durable. Ces mesures passent par l’amélioration de la transparence, le renforcement de l’analyse des risques et le développement de l’engagement de la Suisse sur le plan international. L’objectif est de continuer à renforcer le rôle de référence mondiale que joue le pays en matière de services financiers durables.

Sur la base des résultats de ces travaux, le Conseil fédéral a adopté les mesures suivantes:

  • Les autorités doivent élaborer une mise en oeuvre contraignante des recommandations du groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (Task Force on Climate-related Financial Disclosures, TCFD) pour les entreprises suisses, tous secteurs économiques confondus.
  • Le Conseil fédéral a chargé le SFI de lui soumettre si nécessaire, d’ici à l’automne 2021 et en étroite collaboration avec notamment l’OFEV, des propositions de révision du droit des marchés financiers dans le but de prévenir le «greenwashing», à savoir le fait de donner l’illusion d’une activité durable sur le plan environnemental.
  • Le Conseil fédéral recommande aux acteurs des marchés financiers de publier la méthodologie et les stratégies sur lesquelles ils se basent pour tenir compte, conformément aux devoirs de loyauté et de diligence en vigueur, des risques climatiques et environnementaux dans la gestion du patrimoine de leurs clients.
  • La Suisse renforcera sa participation aux conférences environnementales et son engagement dans les initiatives internationales.

Vers la communiqué de presse du Conseil fédéral

L’AMAS se félicite de l’orientation du Conseil fédéral et de la poursuite de la participation du secteur financier

Les obligations de déclaration sont essentielles pour maintenir et accroître la compétitivité internationale de l’économie nationale de la Suisse. Concernant les obligations de déclaration, il faut avant tout agir afin d’accélérer la mise en œuvre d’une économie nationale durable. Mais la transparence est également essentielle à la réussite de la mise en œuvre des critères de durabilité dans l’entreprise. L’élaboration de rapports standardisés et mesurables revêt une importance capitale à cet égard. Mais la transparence exige également la disponibilité de données fiables de bonne qualité, ce qui relève aussi des entreprises et des fournisseurs de services de recherche.

Les messages clés et recommandations de l’AMAS/SSF du 16 juin contiennent des recommandations plus détaillées pour la mise en œuvre d’une politique de placement durable tout au long du processus de placement. Ils couvrent notamment aussi la transparence et l’élaboration de rapports dans le cadre de la gouvernance, de la politique et de la stratégie de placement ainsi que de la gestion des risques. Les informations au niveau des produits et des entreprises ainsi que la publication d’une politique de durabilité en font également partie. Un groupe de travail AMAS/SSF travaille actuellement sur le thème de «la véracité de l’information». L’engagement international de la Suisse dans ce domaine est un autre facteur important pour la réputation et la compétitivité de l’économie nationale suisse.

Asset Management durable : les messages essentiels et les recommandations de l'AMAS et de SSF