• HOME
  • Thèmes
  • Sustainable Finance
  • Greenwashing

Greenwashing

L'écoblanchiment – ou le greenwashing - est une pratique courante dans la gestion d'actifs durable qui représente un risque juridique et de réputation pour la place financière suisse et qui n'est pas compatible avec l’objectif de créer un pôle suisse de premier plan au niveau international dans le domaine de l’Asset Management durable.

Le greenwashing signifie généralement que les entreprises financières ou les gestionnaires d'actifs prétendent que leurs produits ou services font plus pour la durabilité ou la protection du climat que ce n'est effectivement le cas. Or, l'intégrité des produits financiers est d'une importance capitale pour la place financière suisse et l'industrie de l’Asset Management.

L‘AMAS s‘oppose donc à toute forme de greenwashing et s'est fixé pour objectif de contribuer, par son engagement et ses propres mesures, à la prévention du greenwashing et à la garantie de la crédibilité de la place financière suisse. Parmi ces mesures figurent les " Recommandations sur la transparence et les critères minimaux applicables aux approches d'Investissement durable et aux produits". En outre, l'AMAS élabore une autorégulation pour la gestion d'actifs durable.

Dans le cadre de l’Asset Management, l’écoblanchiment peut apparaître dans la chaîne de création de valeur et les activités opérationnelles à trois niveaux:

  1. au niveau de l’entreprise, lorsque les approches d’investissement durable sont insuffisamment mises en œuvre en raison de l’absence de processus d’investissement robustes et que le contrôle du process de l’investissement, la gestion des risques et l’analyse des données ESG sont encore insuffisants;
  2. au niveau du produit, lorsque les pratiques et les caractéristiques de durabilité d’un produit d’investissement sont décrites de manière opaque ou incorrecte;
  3. au niveau du point de vente, lorsque des informations imprécises ou incomplètes sur les produits sont communiquées au cours du processus de conseil.