News

  • 16 décembre 2022
    Une place financière durable crédible sans greenwashing

    Le Conseil fédéral a publié aujourd'hui sa stratégie de finance durable pour la place financière suisse jusqu'en 2025 et a défini des champs d'action pour des mesures à élaborer. L'Asset Management Association Switzerland (AMAS) salue cette mise à jour de la stratégie et soutient, avec les autres associations financières suisses, l'objectif commun d'établir une place financière durable de premier plan.

    La Suisse a besoin d'une stratégie climatique globale

    L'AMAS est convaincue que cet objectif, et notamment l'objectif net-zéro, ne peut être atteint qu'en accord avec la stratégie climatique suisse à long terme 2050, qui englobe tous les secteurs de l'économie suisse. Nous ne pensons pas que des accords sectoriels nationaux isolés pour l'industrie financière soient efficaces.

    Nouvelle catégorie de produits pour les investissements d'impact

    Parmi les autres mesures pour une place financière durable de premier plan, le Conseil fédéral a défini l'intégration de l'impact investment. Un groupe de travail composé de représentants de la branche doit examiner l'introduction d'une nouvelle catégorie de produits s'inspirant des caractéristiques d'un Long-Term Investment Fund (LTIF). L'AMAS estime qu'il est essentiel d'intégrer le point de vue de la distribution, car de tels produits présentent un degré de complexité plus élevé et sont assortis de risques supplémentaires par rapport aux produits d'investissement traditionnels.

    Les expériences faites jusqu'à présent avec le European Long-Term Investment Fund (ELTIF) ont montré qu'un effet correspondant ne se produit auprès des investisseurs privés que si le seuil de l'investissement minimal est fixé à un niveau suffisamment bas (par exemple à 10 000 CHF).

    Les produits financiers doivent faire état de leur impact sur le développement durable

    Le Conseil fédéral a également défini aujourd'hui la marche à suivre pour éviter le greenwashing sur le marché financier. Comme le Conseil fédéral, l'AMAS défend le point de vue selon lequel il faut une compréhension claire et générale pour savoir quand un produit ou un service financier peut être proposé comme durable. L'AMAS l'a déjà expliqué en détail dans son autorégulation et participera au groupe de travail mis en place pour prévenir le greenwashing.

    L'AMAS salue le fait que le Conseil fédéral se prononce en faveur d'une communication différenciée sur l'impact de durabilité des produits de placement à l'intention des investisseurs. Les produits qui n'intègrent que des indicateurs de durabilité ou qui excluent certaines entreprises n'ont pas de lien direct avec les objectifs de durabilité.

    Attendre la mise en œuvre des autorégulations

    Dans son autorégulation publiée en septembre dernier sur la transparence et la publication pour les fonds collectifs liés à la durabilité, l'AMAS ne classe plus ces produits comme "durables". Les prescriptions contraignantes contenues dans l'autorégulation ont pour objectif d'établir des normes de qualité élevées pour les placements financiers liés à la durabilité dans l'industrie suisse de la gestion d'actifs.

    L'autorégulation ainsi que l'autorégulation de l'Association suisse des banquiers (ASB) poursuivent également l'objectif de prévention et de lutte contre l'écoblanchiment dans les domaines mentionnés par l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) au niveau de l'organisation et des produits. L'AMAS est convaincue du rôle subsidiaire de l'Etat communiqué l'année précédente par le Conseil fédéral. Il reste à attendre la mise en œuvre des deux autorégulations et le déploiement de leurs effets.

    Le Conseil fédéral définit des mesures en faveur d'une place financière durable
    Le Conseil fédéral entend prévenir l'écoblanchiment sur le marché financier
  • 15 décembre 2022
    Nous célébrons 30 ans

    Notre association fête ses 30 ans ! Et c'est ainsi que nos membres et nos conseils d'administration fêtent cet anniversaire".

    Lien vers le vidéo
  • 14 décembre 2022
    ASIP ESG-Reporting 2022

    L’ASIP poursuit donc l’objectif d’accroître, au moyen d’un reporting
    régulier et exhaustif, la transparence en ce qui concerne la mise en œuvre de ces critères. Il s’agit avant tout de se focaliser sur une présentation transparente des informations relatives aux critères ESG, afin que tous les acteurs impliqués puissent retracer les différentes étapes de l’investissement de la fortune de prévoyance, et quels progrès ont été réalisés en matière de durabilité. La norme de reporting ESG que nous publions aujourd’hui a été réalisée dans ce but.
    La norme présente a été mise au point en collaboration avec d’autres associations – dont l’Asset Management Association Switzerland (AMAS), Swiss Sustainable Finance (SSF) et les fondations de placement.

    vers le site web de l'ASIP
  • 24 novembre 2022
    Test climatique Pacta 2022 : potentiel pour des flux financiers compatibles avec le climat

    L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a publié aujourd'hui un nouvel état des lieux de la compatibilité climatique des flux financiers dans le PACTA Climatest. Alors que l'OFEV identifie dans le rapport un potentiel de développement, l'AMAS souligne que les asset managers suisses mettent également à la disposition de leur clientèle d'autres méthodes transparentes pour évaluer de manière différenciée la compatibilité climatique d'un portefeuille.

    Après 2020, les établissements financiers suisses ont été invités en 2022 par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) à participer au "Test climatique PACTA 2022" volontaire. Le "Paris Agreement Capital Transition Assessment" s'efforce de créer de manière coordonnée au niveau international la transparence dans les flux financiers et les portefeuilles des différents secteurs financiers en ce qui concerne leur alignement sur les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat. Celui-ci a pour objectif de limiter le réchauffement climatique à 2 degrés Celsius.

    Le rapport publié aujourd'hui apporte des éclaircissements et des enseignements importants sur les progrès réalisés par le secteur financier suisse en matière de compatibilité des flux financiers avec le climat. L'Asset Management Association Suisse (AMAS) avait - comme en 2020 - soutenu ses membres pour qu'ils participent au "PACTA Climate Test 2022". La création d'une transparence comparable à celle voulue par la méthodologie PACTA, ainsi que de bases mesurables pour soutenir les décisions d'investissement respectueuses du climat, est une préoccupation importante pour l'AMAS. PACTA n'est toutefois qu'une des nombreuses méthodologies de mesure de l'impact climatique et n'est pas appliquée de manière généralisée dans l'industrie.

    AMAS se concentre sur les Swiss Climate Scores

    Comme les asset managers agissent sur mandat du client, réalisent son objectif de placement et remplissent ainsi leur devoir fiduciaire, il est très important que les méthodes appliquées pour une évaluation différenciée de l'impact climatique d'un produit financier et d'un portefeuille correspondent également aux besoins et au besoin d'information des clients, afin que ceux-ci puissent prendre des décisions de placement qualifiées.

    C'est également pour cette raison que l'AMAS et les gestionnaires d'actifs suisses se concentrent actuellement sur la mise en œuvre des Swiss Climate Scores. Grâce à six indicateurs, ces derniers fournissent, en plus de la transparence concernant la compatibilité climatique, des informations sur la transition vers un net zéro et donc sur l'impact effectif d'un produit financier.

    En outre, l'AMAS a introduit cette année les indicateurs environnementaux pour les fonds immobiliers suisses, qui sont obligatoires pour les membres de l'AMAS par le biais de l'autorégulation sur la transparence et la publication pour les fortunes collectives ayant un lien avec la durabilité publiée en septembre 2022. Par ailleurs, en adhérant il y a un an à la Net Zero Asset Manager Initiative, l'AMAS s'est engagé à atteindre l'objectif du zéro net et à promouvoir cette initiative importante auprès de ses membres.

    AMAS soutient toutes les méthodologies visant à créer et à accroître la transparence sur l'impact climatique des portefeuilles. Actuellement, elle recommande l'utilisation des Swiss Climate Scores afin d'accroître la pertinence et la transparence de la compatibilité et de l'impact climatique des placements et des flux financiers.

    Vers le PACTA Climatest
  • 9 novembre 2022
    Reproches adressés aux gestionnaires d‘actifs suisses et thèses erronées dans le livre „Das Rentendebakel“: L‘AMAS prend position

    Dans le livre „Das Rentendebakel“ (La débâcle des rentes) récemment paru, les auteurs pointent du doigt des erreurs systémiques dans le système de prévoyance suisse du 2e pilier et condamnent en bloc l‘industrie financière pour avoir dilapidé les fonds de prévoyance. L‘AMAS avait préalablement pris positionvde manière détaillée sur une liste de questions posées par les auteurs pour le livre. Or, les réponses de l‘AMAS n‘ont guère été prises en compte dans le livre, et seulement par omission. Afin de corriger l‘image déformée et en partie tout simplement fausse qui est donnée dans le livre du rôle des gestionnaires d‘actifs dans le système de prévoyance suisse, l‘AMAS expose ici
    une nouvelle fois les faits concernant les points principaux.

    FAQ Rentendebakel 221108 fr
  • 1 novembre 2022
    Bienvenue Guillaume Toffel!

    Guillaume a étudié le droit à Fribourg, Heidelberg et Philadelphie (UPenn). Titulaire du brevet d’avocat, il a pratiqué le barreau à Genève avant de rejoindre un cabinet de conseil. Ayant quitté la division asset management de la FINMA, il rejoint nos rangs comme Senior Legal Counsel.

    Team
  • 5 octobre 2022
    AMAS et SSF présentent un modèle pour le calcul des Scores Climatiques Suisses

    Les Swiss Climate Scores, lancés par le Secrétariat d’État aux questions financières internationales (SIF) en juin 2022, établissent une transparence des meilleures pratiques sur l'alignement des investissements financiers sur Paris afin d'encourager les décisions d'investissement qui contribuent à atteindre les objectifs climatiques. Les SCS introduisent six indicateurs qui sont basés sur des critères et des méthodes existants et établis au niveau international.Afin de clarifier les questions en suspens, lors de la publication de ces indicateurs, l'AMAS et la SSF ont lancé, au sein d'un groupe de travail conjoint, la création d'un modèle garantissant un calcul standardisé des différents indicateurs et un affichage uniforme des résultats. Grâce au savoir-faire étendu des experts dans le domaine, AMAS et SSF sont maintenant en mesure de présenter un modèle Excel qui aide les acteurs suisses à fournir des rapports comparables sur les Scores climatiques suisses.

    Ce modèle, basé sur un consensus d'experts, est disponible pour le grand public et fournit aux utilisateurs les définitions et les calculs nécessaires pour mieux comprendre et rendre compte des indicateurs recommandés. SIF encourage les acteurs financiers à faire un rapport volontaire sur ces six indicateurs au niveau du portefeuille pour remplir le SCS, créant ainsi des ensembles de données comparables pour les parties prenantes. Le Conseil fédéral recommande aux acteurs du marché financier suisse d'appliquer le SCS aux investissements financiers et aux portefeuilles des clients, le cas échéant.Cette première version du modèle est un point de départ et sera testée par les acteurs du secteur. Nous remercions tous les membres de notre groupe de travail conjoint sur la finance durable qui ont contribué à l'élaboration de cet outil. Nous accueillerons avec plaisir tout retour d'information en vue d'améliorations futures.

    Swiss Climate Scores
  • 26 septembre 2022
    Finance durable: AMAS introduit une autorégulation pour les gérants d’actifs et les concepteurs de placements collectifs de capitaux

    Avec une nouvelle autorégulation dans le domaine de la finance durable, l’AMAS fixe des critères de qualité et de transparence stricts pour les placements collectifs à orientation durable. L’autorégulation définit les exigences concernant l’organisation des établissements financiers, mais aussi la conception et l’information sur les produits à l’égard des investisseurs. Grâce à l’autorégulation libre, l’AMAS renforce la place financière suisse dans le domaine de la finance durable sur le territoire national et à l’étranger."
    L’autorégulation relative à la transparence et à la publication d'informations par les fortunes collectives" se référant à la durabilité impose pour la toute première fois des directives contraignantes pour l’organisation des établissements financiers qui conçoivent et gèrent des placements collectifs en lien avec la durabilité, ainsi que pour l’information sur les produits durables.L’autorégulation libre élaborée pour les membres de l’AMAS est le fruit d’un processus à grande échelle. Elle entrera en vigueur le 30 septembre 2023. En faisant explicitement référence aux établissements financiers et aux produits, elle complète l’autorégulation des critères de durabilité dans le conseil client introduite par l’Association suisse des banquiers.

    Autorégulation Sustainable Finance
  • 5 septembre 2022
    AMAS développe le Datacenter

    Lancé en avril dernier, le "AMAS Datacenter" permet un accès et un téléchargement complets de données et de statistiques sur le secteur des fonds et de l'asset management en Suisse.Nous mettons à disposition des données actuelles sur les thèmes suivants:

    - Asset Management
    - Pension & Savings
    - Sustainability
    - Swiss Fund Market

    Tous les chiffres et graphiques peuvent être exportés sous forme d'image, de PDF ou d'Excel et être réutilisés à des fins personnelles. La deuxième version remaniée du centre de données propose une offre de données fortement élargie, une présentation plus claire et une navigation simplifiée.

    AMAS Datacenter
  • 25 août 2022
    Impôt anticipé : une réforme judicieuse

    L'Asset Management Association Switzerland (AMAS) soutient la campagne des partisans de la réforme de l'impôt anticipé. En effet, cette réforme est une condition fiscale qui renforce les conditions du marché suisse des capitaux. L'AMAS poursuit cet objectif et publie à cet effet une prise de position intitulée "Une réforme judicieuse de l'impôt anticipé, qui génère des recettes fiscales supplémentaires et de nouveaux emplois en Suisse".

    Positions